Aubert  -   Cauvy  -   Charpentier  -   Dufour  -   Facchina  -   Laumonnerie  -   Simas

Gian Dominico FACCHINA - (Sequals 1826 - Paris 1903)

Fils de terrassier, Gian Dominico Facchina est originaire du nord-est de l'Italie, mais c'est à Venise qu'il fut élevé par un oncle. Il se tourne très jeune vers la restauration de pavements, puis de mosaïques. Il collabore notamment à la restauration des mosaïques de la basilique Saint Marc à Venise. Fort de son expérience italienne, il décide de proposer ses services sur des chantiers de restauration dans le sud de la France. En 1847, il travaille à Montpellier, puis ouvre quelques années plus tard un atelier de mosaïque à Béziers (Hérault) où il exploite une nouvelle technique de dépose et restauration qu'il fait breveter en 1858.
Après avoir participé avec succès aux Expositions Universelles de 1855 et 1867, il se voit proposer par Charles Garnier la réalisation des mosaïques de l'Opéra. Ayant réussit grâce à sa nouvelle technique à abaisser considérablement les coûts et les délais de fabrication, il devient le mosaïste le plus célèbre de son époque.
Afin d'honorer les commandes qui affluent et de soulager son atelier parisien, il ouvre en 1877 un atelier à Venise, qu'il devra fermer en 1888 à la suite de problèmes douaniers.
Présent à toutes les Expositions Universelles à Paris (1878 et 1889) comme à Amsterdam (Pavillon de la Commission Française en 1883), ou à Anvers (1885), il remporte à chacune d'elles la médaille d'or.





Mosaique de la Baignoire
Château Laurens


Pavement de la Salle de Bain
Château Laurens

Sa renommée a largement dépassé le cadre de nos frontières, puisqu'il est l'auteur de plusieurs mosaïques en Algérie, en Angleterre, en Argentine, au Brésil, aux Etats Unis, au Japon...
Son œuvre est colossale : parmi ses réalisations françaises, on trouve notamment les mosaïques de l'Hôtel de Ville et du Comptoir d'Escompte de Paris, des Grands Magasins du Printemps, du Bon Marché, du musée Carnavalet et Galliera, du Louvre, du Trocadéro, du Petit Palais, du Sacré Cœur, de la maison d'Emile Zola à Médan, de l'église de Lourdes...
Pour le Château Laurens, Facchina réalise les mosaïques de la baignoire-piscine et du pavement de la salle de bain des petits appartements d'après des cartons d'Eugène Simas.
Gian Dominico Facchina s'éteint à Paris en 1903, en ayant remis au goût du jour l'art de la mosaïque.


 
Accueil  -  Histoire  -  Emmanuel  -  Artistes  -  Visite  -  Actualité  -  Mécénat  -  Contact