La restauration du Château Laurens est un projet ambitieux qui devrait s'étaler sur une décennie et engager plusieurs millions d'euros. Malgré l'aide financière apportée par l'Etat à hauteur de 50 % du montant des travaux, la charge pécuniaire reste très lourde pour la commune.
Aussi, la Mairie d'Agde est à la recherche de mécénat qui pourrait l'aider dans son projet de réhabilitation. L'aide apportée pourra être tout autant financière que technique, et par le biais d'une campagne de communication, les noms des entreprises concernées seront associés à la restauration de ce lieu exceptionnel.

Chaque don en faveur du Château Laurens ouvre droit à une réduction d'impôt sur le revenu égale à 50 % de son montant dans la limite de 10% du revenu imposable. (Art. 200 du Code général des impôts.), ou à une déduction d'impôt pour les entreprises assujetties à l'impôt sur le revenu ou à l'impôt sur les sociétés, dans la limite de 2,25 pour 1000 de leur chiffre d'affaire. (Art. 238 bis du Code général des impôts.)

Pour tout renseignement ou pour participer au projet de restauration, contact.





Dispositions du Code général des impôts.


 

Art. 200 : 1. Ouvrent droit à une réduction d'impôt sur le revenu égale à 50% de leur montant les sommes prises dans la limite de 10% du revenu imposable qui correspondent à des dons ou versements, y compris l'abandon exprès de revenus et de produits, effectués par des contribuables domiciliés en France au sens de l'article b, au profit : […]
b. D'œuvres ou d'organismes d'intérêt général ayant un caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial, culturel, ou concourant à la mise en valeur du patrimoine artistique, notamment à travers les souscriptions ouvertes pour financer l'achat d'objets ou d'œuvres d'art destinées à rejoindre les collections d'un musée de France accessible au public, à la défense de l'environnement naturel ou à la diffusion de la culture, de la langue et des connaissances scientifiques françaises ; […].

 
 

Art. 238 bis : 1. Les entreprises assujetties à l'impôt sur le revenu ou à l'impôt sur les sociétés sont autorisées à déduire du montant de leur résultat, dans la limite de 2,25 pour 1000 de leur chiffre d'affaire, les versements qu'elles ont effectuées au profit d'œuvres ou d'organismes ayant un caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial, culturel, ou concourant à la mise en valeur du patrimoine artistique, à la défense de l'environnement naturel ou à la diffusion de la culture, de la langue et des connaissances scientifiques françaises notamment quand ces versements sont faits au bénéfice d'une fondation d'entreprise, même si cette dernière porte le nom de l'entreprise fondatrice.

 




 
Accueil  -  Histoire  -  Emmanuel  -  Artistes  -  Visite  -  Actualité  -  Mécénat  -  Contact